Des nouvelles de uma

À faire et à éviter : 6 conseils pour votre marque employeur

Depuis quelque temps, la marque employeur est sur toutes les lèvres. Au sein des ressources humaines, du recrutement et de la gestion, la marque employeur est un moyen d’attirer les candidats en cette période de rareté de main d’œuvre, en plus de de favoriser la rétention, la performance, et la motivation des employés

Qu’est-ce que la marque employeur? On peut la définir comme l’ensemble des bénéfices fonctionnels, économiques et psychologiques fournis par l’emploi et permettant d’identifier l’entreprise en tant qu’employeur (Ambler et Barrow). Didier Pitelet la définit comme « La synthèse de ce que les dirigeants d’une entreprise décident de partager avec l’ensemble de l’écosystème pour exprimer leur vision, leurs valeurs et le positionnement, et la dimension durable et sociale de leur politique RH ». Autrement dit, la maque employeur, c’est l’image que les employés ont de leur entreprise, modelée à la fois par les valeurs, la vision et les actions de l’entreprise, ainsi que par les méthodes de gestions et une communication dédiée (marketing RH).

Si de nombreux bénéfices peuvent émerger d’une bonne marque employeur, attention toutefois à distinguer « happy washing » et véritable amélioration de votre attractivité. Certaines actions de surface peuvent sembler une bonne idée, mais causent plus de tort que de bien en générant de la frustration si elles ne sont pas prolongées ou accompagnées d’actions de fond.

Voici donc 4 exemples de choses à faire et à éviter en matière de marque employeur :

 

  1. À faire : vous démarquer lors du recrutement

    À ne pas faire : ne pas mettre autant de soin dans l’accueil et l’intégration

Le recrutement est un processus qui peut être long et difficile pour le candidat. Après avoir attiré des candidats (par votre offre d’emploi, un éventuel vidéo ou visuel sur les réseaux sociaux et un discours attrayant), laissez une bonne impression même aux candidats non retenus. Pour cela, privilégiez les processus transparents, et si possible rapides, offrez une rétroaction claire après un entretien et fournissez suffisamment d’informations sur le poste. Vous pouvez aussi faire visiter les lieux de travail à vos candidats ou leur faire rencontrer d’éventuels collaborateurs. Soyez transparents avec tous vos candidats, car même ceux que vous ne retenez pas auront et diffuseront une certaine image de votre entreprise.

Attention! Une fois votre nouvel employé trouvé et l’accord conclu, ne baissez pas votre vigilance. L’accueil et l’intégration du nouvel employé doivent être l’objet d’un soin aussi important que le recrutement. Vous risquez sinon, de créer une déception proportionnelle aux attentes, et qu’il ne quitte avant la fin de la période de probation.

 

  1. À faire : travailler votre image

    À ne pas faire : développer une image qui ne colle pas à vos valeurs réelles

Nombre d’entreprises travaillent selon de très belles valeurs, mais ne se font pas du tout connaître pour cela. Si le bouche-à-oreille contribue à vous faire connaître, il est important que vous fassiez savoir qui vous êtes, et ce qui compte pour vous. Vous accordez une grande importance à vos employés? À la qualité? Faites-le savoir, que ce soit sur votre site Web, vos réseaux sociaux, ou même tout simplement vos offres d’emploi.

Là encore, les promesses non tenues peuvent créer de la frustration et vous nuire. Il est donc important que l’image que vous cherchez à projeter corresponde à la réalité, et non à ce que vous souhaiteriez. Un bon moyen de ne pas vous tromper est de commencer par savoir comment vos employés actuels perçoivent les valeurs de l’entreprise.

 

  1. À faire : travailler votre écoute et votre compréhension des besoins individuels
    À ne pas faire : ne pas favoriser les adaptations individuelles et l’inclusion

Il est clair que miser sur des améliorations – des bureaux, des conditions de travail, avoir une salle de sport par exemple – peut être une bonne chose. Toutefois, si cela ne correspond ni aux attentes ni aux besoins de vos employés, ce ne sera qu’une perte d’argent. L’écoute de vos employés, le fait de demander leur avis et de leur offrir votre attention peut avoir bien plus de valeur à leurs yeux.

Mais il est important que cette écoute soit suivie d’actions lorsque cela vous est possible. Retenez que l’inclusion et votre capacité à vous adapter aux besoins de chacun seront vos meilleurs ambassadeurs. Car une entreprise où toutes sortes de gens différents se sentent bien est l’une des meilleures communications que vous puissiez vous offrir!

Articles récents

Conseils pratiques

L’embauche d’un travailleur immigrant

11 octobre 2018

Actualités, Nos partenaires

Formation DUAL, allier travail en entreprise et apprentissage en soudure ou usinage

27 septembre 2018

Articles Reliés

Conseils pratiques

L’embauche d’un travailleur immigrant

11 octobre 2018

Conseils pratiques

Stages : conditions gagnantes pour une intégration réussie

12 septembre 2018